Déménagement de mhedwia.com


 
PortailLe siteAccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesS\'inscrireConnexion

Partagez | 
 

 palestine - Israel

Aller en bas 
AuteurMessage
pyrate
Mahdia-admin
Mahdia-admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10568
Age : 35
Localisation : devant l'ordi
Date d'inscription : 15/04/2005

MessageSujet: palestine - Israel   Jeu 9 Nov 2006 - 21:57

Les Palestiniens enterrent les 18 victimes de Beït Hanoun


BEIT HANOUN, bande de Gaza
(Reuters) - Des dizaines de milliers de Palestiniens ont participé
jeudi dans la bande de Gaza aux obsèques des 18 victimes du
bombardement israélien de la veille à Beït Hanoun, qui a rassemblé dans
une même indignation les factions palestiniennes rivales.
Les dépouilles des 18 victimes ont été
extraites en milieu de matinée des morgues des hôpitaux pour une
procession traditionnelle jusqu'aux mosquées. Des activistes se sont
joints à ces cortèges serpentant dans les rues et ont tiré des coups de
feu en l'air.
Les cadavres, enroulés dans des drapeaux
jaunes du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, ont ensuite été
enterrés dans un cimetière récemment créé sur un terrain vague. Des
places supplémentaires ont été prévues au cas où certains viendraient à
succomber parmi la cinquantaine de blessés du bombardement israélien.

Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert,
a assuré que ce bombardement de civils était dû à un "problème
technique
" et il s'est dit "très affligé". Selon lui, les obus
d'artillerie ont été tirés par erreur dans la mauvaise direction alors
qu'ils visaient une orangeraie d'où provenaient des tirs palestiniens.

Ehud Olmert s'est en outre dit prêt à un sommet avec Abbas.
"Il sera surpris, lorsqu'il s'assiéra en
face de moi, de constater jusqu'où nous sommes prêts à aller. Je peux
lui proposer beaucoup", a dit le Premier ministre israélien.

Son ministre de la Défense, Amir Peretz, a ordonné la suspension des tirs d'artillerie dans la bande de Gaza et réclamé une enquête, dont les résultats étaient attendus jeudi.

Les Palestiniens n'ont cure de ces explications et des appels à la vengeance ont percé dans l'atmosphère de deuil à Gaza.
Après les funérailles, un responsable du
Fatah s'est ainsi adressé par haut-parleur à la foule, en évoquant des
villes israéliennes: "Il n'y aura pas de sécurité à Ashkelon, pas de
sécurité à Tel Aviv ou à Haïfa tant que notre peuple ne sera pas en
sécurité à Beït Hanoun !"

LA PRESSE ISRAÉLIENNE PARTAGÉE
Alors que le Hamas n'a plus commis
d'attentat suicide en Israël depuis 2004, certains dirigeants du
Mouvement de la résistance islamique, à la tête du gouvernement
palestinien depuis mars, ont menacé de relancer ce type d'attaques.

Le bombardement israélien a soulevé une vague d'indignation en Europe et au Proche-Orient. Les Etats-Unis se sont pour l'instant abstenus de réprimander ouvertement Israël.

La Turquie, l'un des rares alliés d'Israël dans la région, a condamné en des termes inhabituellement vifs le bombardement de Beït Hanoun.
"Je condamne fermement cette action", a
déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Abdullah Gül, devant
le parlement. "C'est un massacre."
Accusant Israël d'ouvrir "la voie à des
développements très dangereux dans la région", Gül a ajouté: "Le monde
ne peut rester un observateur passif. (...) Israël doit mettre fin à
ses opérations disproportionnées et inexplicables."
L'Egypte a pour sa part réclamé une
enquête indépendante et la Ligue arabe a annoncé une réunion
extraordinaire, la semaine prochaine, de ses ministres des Affaires
étrangères.

De son côté, la presse israélienne est partagée entre regrets, indignation et fatalisme.

"Ceux qui n'ont pas pu trouver le sommeil
hier parce qu'ils étaient inquiets des dégâts provoqués à la bonne
réputation de l'Etat d'Israël peuvent cesser de s'inquiéter", écrit
Alex Fishman dans Yedioth Ahronoth, le plus gros tirage de la presse
israélienne.

"Cela fait longtemps que nous avons cette
réputation. Israël est perçu dans le monde comme ayant la gâchette
facile dès qu'il s'agit de civils. Que cela soit vrai ou non, c'est un
fait. C'est notre réputation."

Le journal Haaretz est plus sévère:
"Aucune excuse ne peut justifier cette atrocité. Aucune réaction
d'Israël à cette catastrophe (...) ne peut masquer sa responsabilité
exclusive dans ce massacre effroyable et insensé."

D'autres accusent en revanche les activistes palestiniens.
"Ce comportement (des activistes) a un
prix", écrit Ben Caspit dans Ma'ariv. "(...) Toutes les autres méthodes
ont été essayées et ont échoué. Avec des voyous, il faut agir comme un
voyou, et avec un terrorisme meurtrier et sanguinaire qui veut vous rayer de la carte, il faut réagir en conséquence: le rayer de la carte."

_________________
Les membres d'un forum sont comme les perles d'un collier, chacun des membres venant faire briller l'ensemble d'un éclat différent.
Leur assemblage en fait un bijou précieux entre tous ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
palestine - Israel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahdia :: Mahdia Forums :: Discussions générales :: A la une-
Sauter vers: